Pianos à queue Disklavier et Transacoustic

Les disklaviers et les transacoustics : l’alliance de la tradition et des technologies numériques

Yamaha a développé une nouvelle sorte de piano depuis 1987. Ces nouveaux pianos tirent parti des nouvelles technologies numériques pour mettre en valeur les qualités traditionnelles des pianos.

Un piano disklavier : entendre le son d’un piano sans même jouer

Le prix d’un disklavier peut sembler élevé mais au regard de ses multiples fonctionnalités il est tout à fait adapté.

Les touches et les pédales d’un disklavier sont automatisées : elles sont capables de jouer plus de 40 000 partitions. Il suffit de piloter le piano à distance avec un smartphone, ou un ordinateur, doté de l’application dédiée, et de choisir le lieu où la musique sera diffusée. Il est donc très apprécié des hôtels, restaurants qui souhaitent diffuser une musique authentique, amis aussi il sera très utile dans le cas d’organisation de fête ou de réception. D’autant que sa technologie se fait très discrète et ne nuit en rien à l’élégance des pianos crapaud, quart-queue, demi-queue ou queue qui en sont pourvus.

Les écoles de musique et les conservatoires apprécieront aussi les fonctions enregistrement-lecture du disklavier qui permettent aux élèves d’entendre leurs erreurs pour pouvoir les corriger.

Enfin, la technologie Silent permet une écoute au casque pour ne pas déranger l’environnement.

Le piano transacoustic : le son du piano acoustique

La fonction transacoustic empêche les marteaux de frapper les cordes. Ce sont des capteurs numériques qui envoient le jeu de l’instrumentiste à un générateur de sons qui ajuste le volume. La table d’harmonie se comporte comme une enceinte dès lors que le son numérique lui est directement transcrit.

Pour plus d’informations

Pour plus d’information sur ce modèle, n’hésitez pas à nous contacter ou à passer en magasin pour rencontrer nos techniciens.